SOUND ART TO OBJECT

18.10 2018 to 04.11 2018

Pascal Broccolichi (FR)

Audiosphères & Dipôle

tickets

OUVERTURE le 19 octobre à ...h
L'EXPOSITION peut être visité
le samedi et le dimanche de ...h à ...h
le jeudi 25/10 de ...h à ....h
le jeudi 01/11 de ...h à ...h
le vendredi 02/11 de ...h à ....h
dans le Sint-Maartenskliniek abandonné, Burgemeester Vercruysselaan 5, Courtrai

BewarenBewaren

BewarenBewaren

Pascal Broccolichi

Évoluant dans différentes disciplines, le travail de Pascal Broccolichi prend sa source dans une approche focalisée sur l’écoute, et tout particulièrement dans le son envisagé comme un vocabulaire de formes qui se prêtent à la réaction d’installations. Comme cadre pour sa recherche, il a développé un réseau d’environnements multiples liés par des relations continues entre une œuvre et la suivante. En exploitant les principes habituels de certaines lois acoustiques et leur champ d’application technologique autour de l’espace d’exposition, Pascal Broccolichi explore la typologie infinie des sons avec nos capacités de perception. Ses installations sont exposées dans des  centres d’art et des musées comme le centre d’art contemporain au Château de Versailles, le Palais de Tokyo à Paris, le CAPC musée d'art contemporain à Bordeaux et dans des festivals tels que le  French May à Hong Kong, le Korea adshow et Klinkende Stad à Courtrai. 

Audiosphères

2 sphères noires à l’allure massive sont constellées de 34 haut-parleurs. Imaginé comme un véritable instrumentaire électroacoustique, Audiosphères est inspiré des travaux de recherche du légendaire Club d’essai. Cet orchestre hémisphérique de haut-parleurs a été conçu pour tracer de multiples trajectoires d’écoute et diriger les ondes dans des zones précises de l’espace d’exposition où elles sont distribuées de façon omnidirectionnelle. L’œuvre compose ainsi à elle seule un écosystème infini qui amplifie et répand une multitude de vagues de résonances et joue avec les principes complexes de l’acousmonium cher aux expérimentations de la musique Concrète.

Dipôle 

Cet objet en verre est imaginé comme un véritable objet conceptuel. Broccolichi collaborait pendant deux ans avec les maîtres verriers du CIRVA à Marseille. En faisant de nombreux expériences, l’équipe recherchait le phénomène de ‘l’harmonique infini’. L’équipe créait de nombreux objets à résonance acoustique qui questionnent à la fois les caractéristiques physiques et mécaniques du verre. Ce qui est remarquable est le fait que cette sculpture ne fait pas de bruit spécifique, sa caractéristique principale est la transparence, qui la rend presqu’absente. L’objet n’a comme objectif que de représenter un instrumentaire, à la frontière entre l’expérience auditive et l’inaudible.

Photo: Pascal Broccolichi

 

Partagez cet événement